Bologne : le vrai visage de l’Italie du Nord ?

Nous avions décidé de passer une journée à Bologne, une ville qui nous faisait de l’œil pour son apparente quiétude et son nom nous rappelant… les spaghettis bolognaise ! Notre logement est situé près du centre-ville, mais nous pensons qu’il est possible de trouver mieux : certes, c’était très correct, mais aussi un peu cher.

Nous démarrons notre balade à Bologne par un petit tour de la basilique San Francesco, juste à côté de notre hôtel. De là, nous partons pour le cœur de la ville et découvrons notamment la Piazza Maggiore et les nombreux bâtiments qui la bordent (Basilique Saint-Petronio, Palazzo dei Banchi, Palazzo d’Accursio, Palazzo del Podestà, Palazzo dei Notai).

Nous visitons la bibliothèque Salaborsa : c’est un lieu emblématique alliant histoire et modernité. Installée dans l’ancienne bourse de la ville, elle offre un cadre unique où les lecteurs peuvent se plonger dans des collections riches tout en profitant d’espaces contemporains polyvalents pour la lecture, les expositions et les événements culturels.

Nous déambulons ensuite dans les ruelles du Quadrilatero, un quartier historique pittoresque, connu pour ses rues étroites et sinueuses bordées de boutiques, de cafés et de restaurants animés. C’est un lieu prisé des habitants et des visiteurs pour découvrir l’authentique ambiance de la vie quotidienne bolognaise et déguster des spécialités culinaires locales.

Le midi, nous déjeunons au Mercato di Mezzo (street-food italienne), avant de monter en haut de la tour de l’horloge. La vue sur les toits de Bologne est très sympa ! C’est une tour médiévale emblématique, qui a grandement évolué au fil du temps. Elle est située sur la Piazza Maggiore. Datant du XIIIe siècle, elle est aussi célèbre pour son horloge astronomique, qui fascine les visiteurs avec ses mécanismes complexes visibles lors de la visite.

Nous allons ensuite au Palais de l’Archiginnasio. C’est un édifice historique remarquable, autrefois siège de l’université de Bologne (la plus vieille au monde). Sa magnifique salle anatomique, richement décorée de fresques et de statues, témoigne du passé prestigieux de cette institution et en fait un lieu incontournable pour les amateurs d’histoire et d’architecture. Aujourd’hui, il abrite la célèbre Bibliothèque de l’Archiginnasio, où des milliers de manuscrits et de livres anciens sont conservés, offrant ainsi aux chercheurs et aux passionnés un accès précieux à la culture et au savoir de Bologne.

Le soir, nous dinons à l’Osteria dei Grifoni où le patron s’installe à table avec les clients pour discuter avec eux et leur proposer les plats. Au menu pour nous, bruschetta de charcuterie et fromages italiens, puis spaghetti carbonara ! C’est très bon, et nous recommandons cette adresse !

3 comments

  1. Merveilleux ! J’ai eu la chance de visiter Bologne en 88 avec mon épouse. Quel plaisir de redécouvrir cette ville à travers vos magnifiques photographies. A bientôt.

  2. Votre récit m’a fait sentir comme si j’étais moi-même en train d’explorer les trésors cachés de Bologne ! Chaque description, des monuments historiques à l’atmosphère animée du marché local, est un appel à l’aventure. Vous avez vraiment capturé l’esprit de l’exploration avec votre prose captivante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Le réseau :

Lettre d’information

Inscrivez-vous à notre lettre d’information pour être prévenu de nos nouveautés en avant-première :

Articles les plus lus :
  • Photo et vidéo : quel est mon matériel en voyage ?

  • Paris : mes lieux préférés pour faire des photos · Màj avril 2024

  • Venise : la ville à ne pas manquer pour un séjour en couple ?

Close

Est en Ouest

Le magazine voyage de Cyrille Ardaud

Cyrille Ardaud • Litchi Média © Copyright 2024 - Tous droits réservés. Aucune réutilisation commerciale sans autorisation. Crédit et lien vers le site obligatoire pour une réutilisation non-commerciale.
Close